Projet en cours

Filles et éducation résilientes (FIERES)

Mali
Droits des femmes et des filles
Date

2022 - 2027

Contribution financière

12 700 000$ CAD

Affaires mondiales Canada

Partenaire de consortium

Fondation Paul Gérin-Lajoie (FPGL)

Impact pour

330 000 personnes sensibilisées au droit des filles à l’éducation

Donner

Au Mali, pays qui affiche un taux d’analphabétisme de 78 % chez les femmes, le projet FIERES vise à favoriser l’accès des filles et des adolescentes à une éducation de qualité, équitable et adaptée aux réalités locales. FIERES est mis en œuvre dans les régions de San, Mopti et Tombouctou.

Le projet est réalisé avec notre partenaire de consortium, la Fondation Paul Gérin-Lajoie, ainsi que six organisations maliennes : l’Association du Sahel d’aide à la femme et à l’enfance (ASSAFE), l’Action pour la formation et l’autopromotion rurale (AFAR), l’Association Subaahi Gumo (ASG), Développement, intégration et valorisation du rôle de la femme (DIVAROF), l’Association pour le progrès et la défense des droits des femmes (APDF) et le Forum for African Women Educationalists (FAWE).

Objectifs

1 / 3

Augmenter l’accès à l’éducation des filles et des adolescentes vulnérables

Dans un contexte marqué par l’instabilité, la violence et l’insécurité s’ajoutent aux barrières traditionnelles à l’éducation des filles au Mali. FIERES a pour objectif d’accroître l’accès à l’éducation des filles et des adolescentes en traitant ces barrières. Le projet vise également à soutenir le parcours scolaire des plus vulnérables, comme les filles déplacées.

Améliorer les conditions d’apprentissage des filles et des adolescentes

Limité par le contexte social et sécuritaire, le système éducatif malien est confronté à une grave perte de temps d’instruction. Les élèves passent 30 % moins de temps en classe que prévu et cela a une incidence sur leurs résultats. FIERES déploie des efforts pour améliorer les conditions d’apprentissage formel et non formel des filles et des adolescentes.

Renforcer la participation des adolescentes et des filles dans les processus décisionnels

Au sein des écoles, d’autres lieux d’apprentissage, dans leur communauté et sur le marché du travail, les filles et les adolescentes sont peu invitées à prendre part aux décisions. FIERES sensibilise les communautés et les institutions au rôle qu’elles peuvent jouer.

Éducation primaire, secondaire et formation professionnelle

Parce que toutes les filles et adolescentes ont droit à l’éducation, aucune ne sera exclue

Le projet FIERES s’adresse à toutes les filles et adolescentes, mais il accorde une place spéciale à celles qui sont en situation de vulnérabilité. Les filles déscolarisées, les nomades, les déplacées et les adolescentes ayant vécu des grossesses précoces peuvent recommencer l’école avec l’appui de FIERES. Le projet se concentre sur l’accès aux enseignements primaire et secondaire, tout en mettant de l’avant des alternatives éducatives pour assurer la continuité des apprentissages en cas de dysfonctionnement dans les écoles formelles.

Certaines adolescentes non scolarisées ne peuvent pas intégrer l’école formelle. Dans ces cas, FIERES les accompagne à travers des formations professionnelles. Le projet facilite leur intégration sur le marché du travail ou le démarrage d’activités autonomes pour qu'elles génèrent leurs propres revenus.

Des résultats qui comptent

Nous sommes FIERES des retombées de ce projet. Les communautés locales sont mobilisées pour encourager l’accès des filles et des adolescentes à l’éducation.

Nos partenaires

Merci à nos partenaires financiers, de consortium et de mise en œuvre sans qui ce projet ne pourrait pas être réalisé.

Passez à l’action

Engagez-vous dès maintenant pour faire la différence !