La défense des droits des femmes et des filles ainsi que la promotion de l'égalité entre les genres sont des valeurs fondamentales inscrites dans l'essence même du CECI depuis sa fondation.

Droits des femmes et des filles

Avec une approche intersectionnelle, des droits et de la diversité, le CECI appuie l’action des femmes et des filles et soutient la revendication de leurs droits. En collaboration avec ses partenaires, l’organisation travaille dans une perspective globale et agit au niveau individuel, familial, communautaire et sur l’environnement (institutionnel, politique et des services). Elle promeut l’approche des masculinités positives et celle du féminisme intersectionnel, soutient les revendications des femmes et leurs organisations pour faire avancer leurs droits, et s’assure que tous ses partenaires s’engagent en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Notre démarche

Approche intersectionnelle

L'approche intersectionnelle prend en compte l’articulation de diverses discriminations (basées sur le sexe, la race, l’orientation sexuelle, le handicap, etc.) qui se croisent et se renforcent parfois.

Masculinités positives

Cette approche permet de travailler avec les hommes et les garçons comme alliés, en s’appuyant sur le rôle positif qu’ils peuvent jouer dans la lutte en faveur de l’égalité des genres. Cela implique la reconnaissance des différentes identités masculines, des stéréotypes et des dynamiques de participation, ainsi que la valorisation des contributions des hommes et des garçons qui considèrent le féminisme comme instrument positif de progrès social.

État des lieux de la situation actuelle

Favoriser le changement

EnjeuxIl existe des inégalités sociales et structurelles entre les femmes et les hommes.

Partout dans le monde, les femmes et les filles font face à de nombreux défis pour concrétiser pleinement leurs droits: inégalités systémiques, discriminations, stéréotypes, charge de travail non reconnue, persistance des violences sexuelles et des violences basées sur le genre, etc. Aujourd’hui, les femmes porduisent la majorité des produits agricoles, mais ne contrôlent que rarement les ressources qu’elles produisent. Les systèmes patriarcaux dans lesquels elles évoluent souvent limitent par ailleurs leurs droits de propriété, ainsi que leur accès et leur participation aux espaces de décision et à la pleine égalité avec les hommes.

Notre approcheLe CECI, avec une approche intersectionnelle, basée sur les droits et la diversité, soutient la revendication des femmes et des filles à l'égalité des droits.

1. Réduire les contraintes et les obstacles à l'accès des femmes et des filles aux services essentiels (éducation, santé, justice) adaptés et de qualité;

2. Soutenir une réponse coordonnée et efficace de prévention et de lutte contre les violences basées sur le genre et promouvoir les masculinités positives;

3. Appuyer les mouvements de femmes (organisations de la société civile et réseaux) et l'action collective pour promouvoir les droits des femmes, l'égalité entre les genres et amplifier leur voix et leur leadership;

4. Soutenir les efforts qui font progresser les droits de propriété des femmes (biens fonciers et non fonciers).

Changements escomptésLes droits des femmes et des filles sont protégés, respectés et réalisés.

Ces actions ont pour objectif de permettre aux femmes et aux filles d’avoir accès à des services essentiels adaptés et sensibles aux enjeux qu’elles rencontrent, de vivre une vie libre de violence, de s’organiser et de participer aux espaces décisionnels et d’avoir le contrôle sur les ressources qui permettent leur autodétermination. De cette manière, elles peuvent revendiquer leurs droits à tous les niveaux et en toutes circonstances, dans un environnement favorable et inclusif. Ainsi, les droits des femmes et des filles seront protégés, respectés et concrétisés.

Notre impact

1860 organisations représentant plus d’un million de femmes se sont regroupées en coalition avec l’appui du CECI au Burundi, en République Démocratique du Congo et au Rwanda. Leur travail a notamment conduit à l’adoption de la déclaration de Kampala, soutenant ainsi la mise en œuvre de plans nationaux visant à réduire les violences sexuelles et basées sur le genre.

Centre de documentation

Politique et document institutionnel

Politique d'Égalité entre les Femmes et les Hommes, droits et diversité
Tous les pays

Recherche & publication

Projet ACOSME - Appui au continuum de santé mère-enfant en Haïti
Haïti

Recherche & publication

Rapport d'impact du projet EDUFAM - 2022
République Démocratique du CongoBurundiRwanda

Nos autres priorités d'action