Projet en cours

Éducation des filles pour un avenir meilleur dans la région des Grands Lacs africains (ÉDUFAM)

BurundiRépublique Démocratique du CongoRwanda
Droits des femmes et des fillesRenforcement du pouvoir économique des femmes
Date

2020 - 2024

Contribution financière

13 991 234$ CAD

Affaires mondiales Canada

Partenaire de consortium

Fondation Paul Gérin-Lajoie (FPGL)

Impact pour

24 810 filles, adolescentes et femmes

Le projet ÉDUFAM a pour but de faciliter l’accès à une éducation de qualité pour de nombreuses filles, adolescentes et femmes dans les zones particulièrement touchées par la crise des déplacements dans la région des Grands Lacs en Afrique de l’Est. ÉDUFAM s’adresse à des femmes réfugiées, déplacées, ou vivant avec un handicap, qui cohabitent ensemble dans les communautés locales. En travaillant à la création de milieux adaptés à leurs besoins, nous voulons accroître leur rétention scolaire ainsi que leur capacité à prendre part aux décisions et à défendre leurs droits en matière d’éducation.

Nous ne pourrions mener à bien nos activités sans nos partenaires, organisations locales et régionales parmi lesquelles la Concertation des collectifs des associations féminines de la région des Grands Lacs (COCAFEM), le Forum des éducatrices africaines (FAWE) et Humanité & Inclusion (HI).

Objectifs

1 / 3

Réduire les obstacles à l’éducation

Pour résoudre la question des infrastructures scolaires inadaptées, ÉDUFAM participe à la rénovation des écoles. Au fil de l’avancement du projet, celles-ci tiennent compte des besoins sanitaires des adolescentes et des filles. De plus, le projet met sur pied des campagnes de sensibilisation à l’égalité entre les femmes et les hommes pour les parents, et offre des bourses d’assiduité aux filles les plus vulnérables.

Adaptater les programmes et les milieux d’apprentissage

ÉDUFAM met en place des curriculums sensibles au genre, inclusifs, et aménage des milieux scolaires sécuritaires. Nous travaillons de concert avec le personnel enseignant, les établissements d’enseignement et les maîtres artisans de la formation professionnelle pour renforcer le matériel didactique, le suivi pédagogique et les perspectives d’emploi des élèves.

Renforcer la voix et le leadership des femmes et des filles

Le projet encourage les femmes leaders en les aidant à faire entendre leur voix dans les instances décisionnelles comme les structures de gestion scolaire, dont les comités de parents. ÉDUFAM soutient aussi activement la COCAFEM en augmentant sa capacité à défendre les droits des filles en matière d’éducation.

L’éducation pour contrer l’insécurité

Lever les obstacles à l’éducation des femmes et des filles par une approche holistique

Les conflits qui sévissent dans la région des Grands Lacs africains ont engendré la mort et le déplacement forcé de millions de personnes. Omniprésentes, l’insécurité et la pauvreté limitent l’accès à l’éducation, surtout pour les femmes et les filles. Dans le territoire de Fizi en République démocratique du Congo, dans le district de Kirehe au Rwanda et dans la commune de Gasorwe au Burundi, les obstacles sont nombreux et doivent être traités dans leur intégralité.

Le projet ÉDUFAM dote les établissements d’enseignements de politiques en matière de violences basées sur le genre et d’un système de veille et de rapportage efficace, en plus du travail d’amélioration des infrastructures et du matériel scolaire. Cette mesure s’ajoute à celles entreprises pour remédier à l’effet dissuasif du coût des études, pour permettre aux femmes sorties du système scolaire formel de développer des activités génératrices de revenus, et pour aider les filles, les adolescentes et les femmes à prendre part aux décisions et à défendre leurs droits en matière d’éducation.

Des résultats qui comptent

L’autonomisation des femmes et des filles progresse rapidement dans la région des Grands Lacs

Passez à l’action

Engagez-vous dès maintenant pour faire la différence !