Projet terminé

Appui au continuum de santé mère-enfant (ACOSME)

Haïti
Droits des femmes et des filles
Date

octobre 2016 à septembre 2022

Contribution financière

11 052 087 $CAD

Affaires mondiales Canada, dont 139 800 $CAD du CECI

Partenaire de consortium

Unité de santé internationale de l'Université de Montréal ; Ministère de la santé et de la population d'Haïti

Impact pour

449 675 personnes

Le projet ACOSME vise à promouvoir une offre de soins de meilleure qualité pour les mères et les femmes enceintes, en cherchant à optimiser la gestion des structures aux différents échelons territoriaux, en cohérence avec les priorités nationales haïtiennes (Plan directeur de santé 2012-2022 et Plan stratégique national de santé de la reproduction et planification familiale 2013-2016).

En partenariat avec le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) d’Haïti, il aspire à améliorer l’utilisation des services de soins par le public ciblé en travaillant sur une meilleure accessibilité et une plus grande acceptabilité culturelle. L’initiative rend plus performantes les infrastructures en fournissant des équipements de qualité et en réalisant des travaux de réhabilitation. L’objectif est de rendre pérenne et qualitative l’offre de soins fournie aux mères et enfants.

L'approche accompagnement (et non de substitution) préconisée dans ce projet, suppose une implication importante des acteurs clés aux niveaux départemental et local pour atteindre les résultats et assurer la pérennité des avancées réalisées.

Objectifs

1 / 3

Accroitre la qualité des services de santé fournis

ACOSME vise à renforcer la capacité des structures à prodiguer des services de santé de qualité destinés à la mère, au nouveau-né et à l’enfant, incluant les urgences obstétricales et la planification familiale, par la formation et l’accompagnement du personnel et la supervision.

Le projet appuie 20 institutions de santé pour le renforcement de la qualité des soins de santé.

Améliorer les infrastructures de soin

Le projet améliore également les infrastructures en place par la construction de centres, la fourniture d’équipement et des travaux de réhabilitation, afin d’assurer la pérennité de l’offre. Quelques centres de santé mère enfant de qualité servent d’ancrage à l’initiative, auxquels s’ajoutent des microprojets novateurs comme les motos ambulances.

Renforcer l’acceptabilité et l’utilisation des services de santé

ACOSME entend améliorer l’acceptabilité et l’utilisation des services de santé en favorisant chez la population et les agents de santé une meilleure compréhension des bénéfices des services de santé pour les femmes, les hommes et les enfants.

Les hommes, les femmes et les leaders communautaires sont sensibilisés à la pertinence du continuum du service santé des mères et de leurs enfants. Grâce à la création des Comités de femmes utilisatrices des services de santé (CFU), ACOSME outille, sensibilise, informe et mobilise les communautés autour des enjeux de santé maternelle et infantile.

Services périnataux de qualité

Sensibiliser à l’importance des centres de santé pour les soins des nouveau-nés

En Haïti, les taux de mortalité maternelle et infantile sont très élevés. Au début du projet, il y avait 81 décès d’enfants sur 1 000 naissances et 480 décès de mères sur 100 000 naissances. Les services de santé locaux sont peu utilisés pour plusieurs raisons parmi lesquelles la piètre qualité des soins, l'éloignement géographique, la non disponibilité des médicaments ou encore le prix des services. ACOSME vient améliorer l’offre et la qualité de ces services afin de renforcer la confiance des communautés et d’encourager leur fréquentation et diminuer la mortalité. 

L'intégration des services au niveau communautaire est de plus en plus reconnue comme pratique exemplaire pour améliorer la santé maternelle et infantile. Elle profite de toutes les occasions de consultation pour assurer la continuité des services, y compris pour les urgences obstétricales. Ces stratégies reposent sur une intervention ordonnée des prestataires et gestionnaires de santé, des communautés et de la société civile.

En tant que premières concernées, les femmes sont incontournables pour participer à la sensibilisation de leurs communautés. ACOSME a ainsi appuyé la création des Comités de femmes utilisatrices des services de santé (CFU) qui servent dorénavant d’intermédiaires entre les institutions de santé et la population. Les CFU permettent de promouvoir l’utilisation des services offerts, dont la qualité et la gestion ont été améliorées.

Des résultats qui comptent

De nouveaux centres de santé et des services améliorés pour répondre aux besoins de la population haïtienne

Nos partenaires

Merci à nos partenaires financiers, de consortium et de mise en œuvre sans qui ce projet ne pourrait pas être réalisé.

Publications liées

Recherche & publication

Projet ACOSME - Appui au continuum de santé mère-enfant en Haïti
Haïti

Recherche & publication

Projet ACOSME - Rapport de capitalisation sur les comités de femmes utilisatrices des services de santé
Haïti

Passez à l’action

Engagez-vous dès maintenant pour faire la différence !