Projet en cours

AdaptEco Dallol Bosso

Niger
Droits des femmes et des fillesAdaptation aux changements climatiques

Amélioration de la résilience aux changements climatiques des communautés et des écosystèmes dans le bassin versant de Dallol Bosso au Niger

Date

Avril 2024 à mars 2027

Contribution financière

1 000 000$ CAD

Ministère de l'Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs du Québec, par le biais du Programme de coopération climatique internationale (PCCI), avec une participation du CECI à hauteur de 334 191$ 

Impact pour

3000 personnes dont 60% de femmes

Dans le bassin versant du Dallol Bosso au Niger, le projet AdaptEco vise à renforcer la résilience des ménages agricoles face aux changements climatiques. En réponse aux dégradations environnementales dues aux activités humaines et au climat, ce projet cible la restauration des écosystèmes, notamment par la plantation d'arbustes et d'arbres. L'objectif est d'améliorer les conditions pour les activités agricoles et d'élevage tout en combinant les connaissances locales avec des techniques et technologies adaptées au climat.

Parallèlement, le projet vise à promouvoir l'inclusion des femmes et des jeunes dans la prise de décision en matière de gestion des ressources naturelles, avec le soutien de l'ONG nigérienne FAD. L'ONG Garkua agira en tant que partenaire local pour renforcer les organisations de producteurs et d'éleveurs locaux, ainsi que les autorités locales et les services techniques. Les résultats et les leçons apprises seront largement partagés via des plateformes électroniques et la radio rurale pour améliorer les pratiques et renforcer les capacités d'adaptation des communautés locales.

Objectifs

1 / 2

Connaissances et savoir-faire fondés sur les écosystèmes

Utilisation accrue par les ménages agricoles, les organisations locales de producteurs et d’éleveurs, les autorités locales traditionnelles et communales et autres acteurs économiques et institutionnels locaux, en particulier par et pour les femmes et les jeunes, de connaissances et de savoir-faire sur l’adaptation aux changements climatiques fondés sur les écosystèmes (services écosystémiques, biodiversité) et les techniques de restauration écologiques améliorées.

Restauration et conservation

Mobilisation accrue des ménages agricoles, des organisations locales de producteurs et d’éleveurs, des autorités locales traditionnelles et communales et des autres acteurs économiques et institutionnels locaux, en particulier par et pour les femmes et les jeunes, dans la mise en œuvre de pratiques de restauration et de conservation fondées sur les écosystèmes, dans les communes ciblées.

Des résultats qui comptent

Sous-titre

200 à 300

hectares de territoire à restaurer

3000

personnes dont 60% de femmes et 30% de jeunes touchés directement par le projet

30 800

personnes verront leur niveau de résilience face aux risques climatiques augmenter

Nos partenaires

Merci à nos partenaires financiers et de mise en œuvre sans qui ce projet ne pourrait pas être réalisé.

M. Mourtalla Sani
Secrétaire exécutif de l'ONG Garkua

Passez à l’action

Engagez-vous dès maintenant pour faire la différence !